Préparer son BTS Métiers de la Coiffure en alternance est un moyen de combiner études et missions en entreprises. L'apprenti met en pratique ses acquis et se forge une expérience de 2 ans qui fera la différence au moment de rentrer sur le marché du travail. Enfin, la rémunération est l'autre avantage de ce système de formation.

1. Pour qui ? | 2. Les modes de préparation | 3. Rémunération | 4. Avantages | 5. Aides

 

 

1 - Conditions d'admissions

Pour bénéficier d'un contrat d'apprentissage en BTS Coiffure, il faut remplir les deux conditions suivantes :

Vous avez plus de 25 ans ? Ou vous n'avez pas le bac ? Pas de panique, vous êtes aussi élligible au BTS Coiffure en alternance. Cela passera par un contrat de professionnalisation qui est destiné, entre autres, aux demandeurs d'emplois.

 

 

2 - Les modes de préparation de l'alternance

La formation au BTS Métiers de la Coiffure en alternance peut se préparer de 2 façons : la méthode classique en présentiel (lycée public ou privé) et la seconde par un organisme de formation à distance.

En lycée public ou privé

  • Durée : 2 ans
  • Conditions accès : Avoir le bac
  • Accompagnement :
  • Taux de réussite : 89%
  • Aide pour trouver une entreprise : Oui
  • Adapté aux adultes de + de 26 ans : Non
  • C'est la méthode la plus plus connue et la plus utilisée. Si vous avez un lycée proche de chez vous, elle est toute indiquée. Néanmoins, son cadre stricte (présence physique obligatoire) et le nombre limité de lycée proposant le BTS Métiers de la Coiffure en alternance (toutes les zones ne sont pas couvertes) limite le nombre de place.

 

 

3 - Rémunération des apprentis

La rémunération des apprentis et des salariés dépend de deux facteurs : l’âge et l’année académique du candidat. Plus vous êtes âgés et avancez dans votre cursus académique, plus la rémunération est importante. Si vous commencez votre BTS à 18 ans révolus, vous toucherez au minimum 614€ en 1ère année et 734€ en deuxième année. Selon les cas, cela peut monter au niveau du SMIC.

Par ailleurs, le salaire est calculé en fonction du SMIC comme le montre les deux tableaux suivants :

Contrat d'apprentissage

Avant 18 ans

De 18 à 20 ans

21 ans et plus

1ère année
35% du smic soit 374 € 41% du smic soit 614 € 53% du smic soit 794 €
2ème année
37% du smic soit 554 € 49% du smic soit 734 € 61% du smic soit 914 €
3ème année
53% du smic soit 794 € 65% du smic soit 974 € 78% du smic soit 1 168 €

 

Contrat de professionnalisation

Moins de 21 ans

Entre 21 et 25 ans

26 ans et plus

Niveau égal ou supérieur au bac (BTS) 65 % du SMIC (974 euros) 80 % du SMIC (1198 euros) 100 % SMIC

 

 

4 - Avantages et limites du BTS Coiffure en Alternance

Avantages

  • ASSOCIER THÉORIE ET PRATIQUE : dans les métiers de l'esthétisme et de la coiffure, la pratique est essentielle. La théorie est souvent abstraite. L'alternance vous permet de mettre en pratique votre formation théorique.
  • ACQUÉRIR DES COMPÉTENCES AVANT SON ENTRÉE EN ENTREPRISE : Quand vous avez terminé votre alternance, vous êtes considéré comme quelqu'un de compétent qui à déjà les comportements et attitudes d'un professionnel.
  • DÉBOUCHER RAPIDEMENT SUR UN EMPLOI : Avec 12 ou 24 mois d'expérience, votre CV sera plus facilement regardé que d'autres BTS Coiffure n'ayant que 12 semaines de stage.
  • ETRE RÉMUNÉRÉ : Etre formé au BTS Coiffure tout en étant rémunéré, c'est l'un des autres avantages de l'alternance.
  • ETRE PLUS COMPÉTITIF SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL : En période de difficultés économiques, une ligne de plus sur votre curriculum vitae sera la bienvenue.

 

Limites

  • Les contrats sont non négociables.
  • L’apprenti est traité comme un salarié à temps plein : mêmes obligations et mêmes congés. 

 

 

5. Les aides financières

Il existe un nombre important d'aides aux entreprises dans le cas d'une embauche d'un apprenti en alternance

Important : Quand vous démarchez une entreprise pour qu'il vous embauche, indiquez leur les aides auxquelles ils ont droit.
  • Exonération de cotisations sociales. Celle-ci peut être totale ou partielle selon la taille de l’entreprise.
  • Prime à l’apprentissage d’au moins 1000 euros pour les employeurs de moins de 11 salariés. Prime est versée chaque année par la région.
  • Aide au recrutement d’au moins 1000 euros pour tous les employeurs de moins de 250 salariés qui recrutent un premier apprenti ou un apprenti supplémentaire.
  • Aide TPE Jeunes apprentis pour les entreprises de moins de 11 salariés qui recrute un jeune apprenti de moins de 18 ans.
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé. Voir le site de l’Agefiph.
  • Crédit d’impôt de 1 600 euros pour l’accueil d’un apprenti jusqu’à bac + 2. Le montant du crédit d’impôt est porté à 2 200 euros pour certains publics, notamment les apprentis handicapés.
  • Déductions fiscales de la taxe d’apprentissage